Les règles de la roulette

Roulette bille

Jeu de hasard et de casino par excellence, la roulette existe depuis plus de trois siècles. Modernisée par les frères François et Louis Blanc, fondateurs du casino de Monte Carlo à Monaco, il faudra attendre la fin de la prohibition et les années 30 pour que le jeu prenne son essor, d’abord à Las Vegas, puis dans les casinos du monde entier.

Les bases

Avant de débuter, il est important de préciser qu’il existe différents types de roulette, dont les spécificités font varier l’espérance de gain pour les joueurs. En effet, la roulette américaine comporte une case double zéro qui représente une chance de plus pour le casino de l’emporter, tandis que le reversement des gains reste identique à la roulette européenne. La roulette mexicaine, elle, comporte même un triple zéro !

Certains casinos en ligne ont purement et simplement supprimé le zéro, en échange d’un pourcentage prélevé sur les gains des joueurs.

Le tapis de jeu de la roulette européenne se présente ainsi : 37 numéros, de 0 à 36, dont 18 sont noirs et 18 rouges. Le zéro est, quant à lui, de couleur verte.

« Faites vos jeux ! »

Dès que le croupier prononce cette phrase, les joueurs peuvent commencer à miser. Pour cela, plusieurs options simples sont offertes : miser sur un numéro, une couleur ou sur tous les numéros pairs ou impairs.

Il est également possible de choisir de miser sur plusieurs numéros dont les cases se touchent : on parle alors de « cheval », de « transversale », de « carré », de « sixtain » ou encore de « colonne ».

Les joueurs souhaitant prendre un minimum de risques peuvent également choisir les cases « manque » et « passe » qui correspondent aux 18 premiers et 18 derniers numéros de la roulette. Ils ont même la possibilité de miser et sélectionner deux colonnes.

Bien évidemment, plus le nombre de numéros choisis est élevé, plus les gains potentiels sont faibles : vous gagnerez jusqu’à 35 fois votre mise en gagnant sur un numéro plein, et seulement la moitié de la mise en sélectionnant deux colonnes (24 numéros).

Lorsque les joueurs ont misé, le croupier lance la roulette, en alternant à chaque partie le sens de rotation. Il lance ensuite la bille dans le sens inverse.

Tapis de jeu de roulette

« Rien ne va plus ! »

C’est le signal de la fin des mises, les joueurs doivent désormais attendre que la bille s’immobilise dans l’une des cases de la roulette pour connaître leurs gains.

Si la bille s’arrête sur le zéro, les règles diffèrent selon les variantes et, encore une fois, la roulette américaine est la moins avantageuse pour le joueur : il perd dans tous les cas !

Les jeux de roulette anglais et français sont moins sévères. Ils prévoient que les mises engagées sur les numéros (1, 2, 3, 4, 6 ou 12 numéros misés), pleins ou multiples, soient perdues. Cependant, à la roulette anglaise, les autres mises (couleur, manque ou passe, etc…) récupèrent la moitié de leur mise.

La roulette française prévoit que la mise soit « emprisonnée », ce qui signifie que le joueur peut récupérer sa mise lors du tirage suivant, si sa chance simple est tirée. En cas de nouveau zéro, il faudra deux tirages victorieux de suite pour que le joueur puisse récupérer sa mise.

« Rien ne va ! »

Dans un casino, des imprévus se produisent parfois ! Lorsque la bille n’effectue pas les trois tours réglementaires pour que la partie soit valable ou si le croupier commet une erreur, il annonce par la formule « Rien ne va ! » la nullité de son lancer, procède à la remise en marche de la roulette et annonce « Tout va » dès que la bille est remise en rotation.

Découvrez les règles des autres célèbres jeux de casino en cliquant sur les liens ci-dessous :

Menu